• Morghane Pierret

Réduire son impact écologique

La crise sanitaire et sociale que nous traversons depuis quelques mois a pu donner à certains l’envie d’agir pour l’environnement. En effet, si le monde a été mis au ralenti pendant quelques mois au profit de la qualité de l’air mais aussi des animaux, l’activité reprend désormais de plus belle. Alors, si vous souhaitez agir à votre échelle, nous vous donnerons quelques conseils que tout le monde peut mettre en place avec un peu de bonne volonté.


#1. Consommer moins de plastique

Parce que le plastique représente un fléau pour la terre comme pour les océans (il y aura, si on continue comme ça, plus de plastique que de poissons dans l’océan d’ici à 2050), nous nous devons d’en limiter voire exclure l’usage. Mais comment faire ?

En réalité, c’est assez simple ; commencez par remplacer vos bouteilles en plastiques jetables au bout de 3 jours par des gourdes réutilisables. N’achetez plus de pack d’eau et buvez directement au robinet. Notez qu’il existe, si vous souhaitez purifier l’eau, des bâtonnets de charbon prévus à cet effet. De même, privilégiez les gourdes et tasses réutilisables (les éco cups par exemple).

Ensuite, faites l’acquisition de sacs réutilisables et bannissez définitivement les sacs plastiques. En plus, qui fait la parade avec un sac plastique ? Un tote bag est bien plus joli et très pratique puisqu’on peut le plier et l’emporter partout avec nous.

Au lieu d’acheter suremballé, privilégiez les achats en vrac directement en magasin et venez avec vos propres contenants. Pour la viande et le fromage, privilégiez la vente à la découpe. La qualité de la nourriture n’en sera que meilleure. De même, pensez à consommer sur place plutôt que vous faire livrer. Le déplacement pour une livraison peut être très polluant.

Depuis le 1er janvier 2020, la loi interdit les cotons-tiges en plastique. A la place, vous pouvez trouver des cotons-tiges en bambou ou des orriculi en bambou. Pensez à faire de même pour les pailles ; il en existe en inox, en bambou… Idem pour la vaisselle jetable, privilégiez la réutilisable ou sinon celle en carton, qui a un impact bien moins négatif sur l’environnement. Toutes ces alternatives aident grandement les fonds marins (entre autres) !

Si vous vous en sentez capable, pensez à fabriquer vous-même vos propres produits ménagers ! Par exemple, pour faire de la lessive il suffit de 3 ingrédients : du savon de Marseille, du bicarbonate de soude et… de l’eau ! Résultat, vous avez dit non aux produits chimiques non polluants, vous avez fait des économies sur un bien assez cher, et en plus vous savez exactement ce qu’il y a dans votre lessive !

Dans la même optique, privilégiez les savons/shampoings/dentifrices/déodorants solides. Vous verrez que l’emballage est vraiment superflu (en plus de cela, dans la plupart des cas, c’est le marketing que vous payez dans le prix du produit). Vous pouvez également les fabriquer vous-même avec trois fois rien. Une bonne traçabilité de ses produits ça vaut de l’or non ? Surtout quand en plus de cela on fait du bien à l’environnement !

Enfin, pensez à partager ces quelques astuces avec votre entourage pour faire changer les habitudes des pollueurs (nous) !


#2. Consommer moins de viande/devenir végétarien

On vous rabâche sans cesse qu’il faut manger moins de viande pour préserver l’environnement, mais vous n’y croyez pas ? Sachez que c’est bel et bien la vérité. La consommation viande et de l’élevage destiné à l’alimenter représentent la première industrie en termes d’émissions de CO2, devant les transports. Seule une diminution de la viande dans l’alimentation permettrait d’endiguer le phénomène.

Consommer moins de viande n’est pas une chose facile, nous vous l’accordons, surtout que de nos jours il y en a littéralement de partout. Mais si vous avez envie de changer les choses, pensez-y. Rien qu’en vous refusant de temps en temps un repas carnassier, vous changeriez déjà un peu les choses. Parlez-en autour de vous, et si besoin documentez-vous. Vous verrez que manger moins de viande, en plus d’être bénéfique pour la planète, l’est aussi pour vous, pour votre santé. Car en réalité la viande que vous mangez parfois est tellement transformée et pleine de produits chimiques qu’elle est plus mauvaise qu’autre chose.

Et si vous souhaitez sauter le pas et devenir végétarien, faites-le pas à pas. Commencez par exemple par éliminer viande par viande. Ça peut prendre plusieurs mois, faites-le à votre rythme, mais surtout faites en sorte qu’à la fin cela ne vous manque plus. Si c’est le cas, pensez à la triple bonne action que vous faites, pour l’environnement, pour les animaux et pour votre santé.


#3. Consommer plus responsable

Encore quelque chose dont on parle beaucoup, mais sachez que manger local et de saison réduit considérablement votre empreinte carbone. Fini les fraises, les bananes, et les tomates en hiver, venus du bout du monde, qui n’ont probablement jamais vu le soleil.

Pour cela, essayez de vous renseigner sur les provenances des produits, faites attention aux labels rouges, bios, commerce équitable… tous ces labels vous permettront d’avoir une alimentation plus respectueuse de l’environnement, mais aussi bien plus saine.

Vous pouvez également privilégier les petites coopératives d’agriculteurs, sur les marchés, ou au direct producteur. En plus de vous soucier de l’environnement et de la santé, vous ferez une bonne action en soutenant un agriculteur local.


#4. Arrêter la fast-fashion/ acheter d’occasion.

Toute l’année, il y a des dizaines de soldes, pour n’importe quelle raison : « French Days » sur plusieurs semaines, « Black Friday » qui dure en fait une semaine, « soldes d’été » d’un mois… si toutes ces soldes font du bien à votre porte-monnaie, elles n’en font au contraire pas du tout à l‘environnement.

Tous ces vêtements dont vous n’avez pas vraiment besoin font également du mal aux petits commerçants qui ne peuvent pas, eux, faire des soldes toute l’année.

Alors, si vous souhaitez acheter toute l’année, à moindre coût, et sans impacter de trop l’environnement, pensez aux vêtements d’occasion. Des applications mobiles comme Vinted, Vide-dressing.com, ou autres mettent en relation acheteurs et vendeurs, pour le bonheur de tous. Souvent, ces vêtements ne sont même pas portés, ou presque. Sinon, il y a les friperies des villes qui proposent énormément de vêtements, avec des pièces uniques. En plus, c’est hyper tendance ! Alors, vous attendez quoi ?


#5. Réparer plutôt que jeter/remplacer

Parce que chaque jour des milliers de meubles sont jetés, pourquoi n’essayez-vous pas de restaurer vous-même vos meubles ? Au passage, vous pourrez les customiser, les rendant uniques.

Sinon, si vous n’avez pas la main très bricoleuse, vous pouvez toujours les donner, en passant par des sites dédiés à cette pratique. Il y a déjà Leboncoin, dont beaucoup d’utilisateurs se servent pour donner, et également Geev, une application mobile où des milliers de donneurs et de repreneurs se rencontrent. Renseignez-vous, chaque ville a sa page Facebook Geev !

Enfin, une fois que vous aurez donné votre meuble en mauvais état, vous pouvez chercher à le remplacer, et pourquoi pas par de l’occasion ? Pour cela, pensez aux mêmes plateformes que citées précédemment. Vous pourrez peut-être même trouver votre bonheur sans rien débourser !

En conclusion, pour agir pour l’environnement, vous l’aurez compris, il existe énormément d’astuces. Parfois, elles vont même faire du bien à votre santé, et à votre porte-monnaie. Préserver notre planète est extrêmement important si on veut que les générations futures qui arriveront vivent aussi bien,si ce n'est mieux que nous. Alors, lancez-vous !



Si jamais vous souhaitez changer certaines habitudes chez vous mais que c’est difficile, sachez que vous pouvez vous faire accompagner par un coach. N’hésitez pas à nous demander plus d’informations !


Designez vous une empreinte carbone sur mesure.


Écrit par Morghane Pierret avec l’aide de Florine Niant.


© 2018 - 2020 par Florine Niant. Créé avec Wix.