© 2018 - 2020 par Florine Niant. Créé avec Wix.

Série "à l'université" - tenir son budget

L’université est un monde particulier et rempli de nouveautés. Pour Camille,“la vie à la fac c’est super intéressant parce que tu découvres de nouvelles personnes, de nouveaux lieux, de nouveaux cours, un nouveau cadre… J’ai vraiment passé une année enrichissante même si c’était parfois fatiguant”.


Cependant, plus d’un étudiant sur deux ne passe pas en 2ème année. Pour les chercheurs Julia Schmitz et co (2010), les étudiants souffrent de 3 types de précarité : “économique (contrats précaires, travail alimentaire, faible rémunération, difficulté à régler les dépenses), sociale (vie sociale et familiale) et psychologique (épuisement, stress, stigmatisation)”.


Etudiants de l'université, nous avons rédigé une petite série d’articles qui pourront vous être utiles pour vaincre ces différents types de précarité. Nous c’est Maëlys Sur, étudiante en sciences de l’éducation, et Florine Niant, professeur dans l’enseignement supérieur et coach professionnelle certifiée 😊.



Pour la chercheuse Sophie Béguinet (2013), “Le profil de l’étudiant qui n’a pour préoccupation que ses études s’est profondément transformé”. Et la famille de l’étudiant est aujourd’hui assez rarement capable de prendre en charge toutes les dépenses durant les études.


Votre famille est peut-être dans cette situation. Alors dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour vous aider à tenir un budget parfois serré…



Conseil n°1 - revoyez votre régime alimentaire : la nourriture peut parfois peser lourd dans le budget d’un étudiant ! N’oubliez pas que certains aliments sont à éviter pour le portefeuille et/ou pour la santé, notamment les produits transformés industriels (biscuits, plats préparés…) et la viande qu’il faut éviter de consommer à outrance. Ainsi, revoir vos habitudes alimentaires peut être une première étape.

Alice a modifié son régime alimentaire quand elle est entrée à l’université : “En soi la nourriture ça représente un grand budget mais tu peux vraiment le réduire et bien manger quand même ! Je ne dis pas que je suis un exemple mais des lentilles c’est bon pour la santé et ça ne coûte pas grand-chose, surtout par rapport à du fromage ou encore pire à de la viande”.


Conseil n°2 - pensez aux associations d’aide : malheureusement, même en éliminant les produits superflus, il est souvent difficile d’avoir une alimentation équilibrée avec un budget d’étudiant. Il existe des alternatives aux supermarchés pour acheter votre nourriture. Les épiceries solidaires, les applications anti-gaspillage telles que “too good to go” peuvent être utiles pour économiser. Pensez aussi aux AMAP qui sont parfois peu chères et vous pousseront à consommer des légumes. De manière générale, de nombreux syndicats et associations étudiantes tentent de lutter contre la précarité alimentaire. Chaque université à des spécificités. Essayez de vous rapprocher de la vôtre.


Conseil n°3 - vérifiez bien l'accessibilité aux bourses : de nombreux potentiels bénéficiaires à des aides sociales ne les réclament pas. Pourtant, des dispositifs existent pour soulager les étudiants ! Il faut souvent aller chercher l’information par soi-même, ce qui prive les étudiants de nombreuses possibilités.


Première idée reçue : certaines personnes pensent que les conditions d’accès à la bourse au lycée et dans les études supérieures sont les mêmes. C’est faux: il est nécessaire de tester ses droits avec un simulateur pour vérifier car les critères changent.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R18296

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12006


Par ailleurs, il existe des bourses ou aides que peu de personnes connaissent et qui peuvent être précieuses. Ces aides peuvent être de différentes natures, par exemple, un prêt à 0%. D’autres aides sont spécifiques aux régions. N’hésitez pas à vérifier si vous avez connaissance des aides sociales expliquées dans les liens suivants.

https://www.aide-sociale.fr/dossier-locapass-demande/

https://www.letudiant.fr/lifestyle/aides-financieres.html

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32456


Conseil n°4 - gagnez de l'argent : beaucoup optent pour un job étudiant pour s’en sortir et pour pouvoir se permettre des extras ! Les régimes de dispense de cours sur présentation de certificat de travail dépendent des universités. Des aides et évaluations spécifiques sont souvent mises en place pour les étudiants occupant un emploi. De nombreuses possibilités existent dans les entreprises privées (supermarché, restaurant, garde d’enfant, etc.) mais aussi au sein de l’université ! Les emplois de bibliothécaires, d'employés de restaurant crous, de la mission handicap, etc., sont souvent occupés par des étudiants.



Nous espérons que ces quelques lignes vous permettront d’optimiser votre budget afin qu’il ne soit pas un frein à vos études.



Maelys Sur et Florine Niant



https://www.lemonde.fr/societe/article/2011/05/26/les-etudiants-touches-de-plein-fouet-par-la-precarite-sociale_1527583_3224.html

https://www.up-inspirer.fr/37503-precarite-alimentaire-etudiants-chiffres

https://www.caminteresse.fr/economie-societe/prestations-sociales-non-recours-fraude-milliards-euros-1155908/

Sophie Béguinet, « La représentation sociale du risque de précarité chez les étudiants », Communication et organisation [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 02 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/4236 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.4236